Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2017 4 23 /03 /mars /2017 18:10

Le président de l’association roumaine des constructeurs automobiles ACAROM tire la sonnette d’alarme. Les mesures de relaxation retrait de la taxe antipollution prise par le gouvernement nuit défavorablement à la vente des voitures neuves qui sont concurrencées par l’importation massive de voitures d’occasion. Le président de l’association estime à plus de 500 000 véhicules second hand qui pourraient arriver cette année et bien sûr in fine immatriculés (en 2016 le nombre a été de 300 000). Il est à noter que depuis l’année dernière, les services en charge du contrôle technique RAR ont également alerté les pouvoirs sur le constat que beaucoup de véhicules qui circulent présentent des défaillances au niveau des organes de sécurité (freins - direction). Le président ACAROM a souligné que les véhicules d’occasions importés n’apportaient plus aucun avantage financier à l’état roumain (plus d’encaissement de taxes et TVA). Le secteur de l’industrie automobile en Roumanie génère annuellement un chiffre d’affaires total de 13 milliards €, le secteur emploie plus de 82 000 personnes.

L’observatoire de la Sentinelle RoumanIE 23 mars 2017 – Veille économique open source Roumanie

Mots clés : Roumanie, secteur automobile, industrie, prévision, production, baisse des ventes, importation, véhicules second hand, voiture deuxième main, vente, commerce, marché

Source : www.jfcontact.ro Business Intelligence Solution - Appui aux entreprises en Roumanie - Veille et information – Investigation économique – Sécurité et gestion des risques – L’information open source

Partager cet article

Repost 0
Published by Sentinelle RoumanIE Sentinelle RoumanIE - dans Roumanie, 2017 Industrie Automobile Commerce Import