Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2017 4 05 /01 /janvier /2017 18:04

La Roumanie dispose depuis le 4 janvier d’un nouveau gouvernement politique. Parmi les nouveaux ministres on constate que certain ne disposent pas d’expérience pour gérer les portefeuilles ministériels lourds. Comme par le passé le programme gouvernemental est fort ambitieux. Il tient surtout à de nombreuses promesses électorales qui ne disposent d’aucun financement viable.

Devant le Parlement, le premier ministre Sorin Grindeanu, a affirmé hier que son objectif était une Roumanie normale, un pays où tous les citoyens vivent mieux et bénéficient des mêmes droits. Il souhaite une nouvelle vision sur les investissements étrangers, qui doivent garantir des emplois bien payés aux Roumains. Nous voulons que les investisseurs étrangers viennent trouver en Roumanie une main d'œuvre bien qualifiée et non pas une main d'œuvre mal rémunérée. Nous souhaitons qu'ils trouvent en Roumanie une fiscalité prévisible et une fiscalité allégée du travail et non pas des petits salaires fortement taxés.

Dans les premières mesures, le gouvernement souhaite augmenter les salaires. Le salaire minimum devrait augmenter au 1er février prochain de 1250 à 1450ron brut avec une prévision pour 2017 = 1775ron. Les retraités auront des augmentations / revalorisations de retraites, les pensions ne seront plus assujettis aux cotisations sociales et en plus pour ceux qui touchent moins de 2000ron une exemption totale des impôts.

Autre challenge, limiter l'exode de jeunes vers l'étranger, des garanties pour les jeunes diplômés sont à l’étude.

Beaucoup d’économistes et experts sont sceptiques sur le financement des promesses sachant que le pays a une population fort vieillissante et doit surtout investir massivement dans tous les axes = santé, les infrastructures, l’éducation et gérer les privatisations en instances.

Le président roumain lors de l’investiture des ministres a fait diverses remarques = maintenir l'orientation euro-atlantique, garder l'indépendance de la justice et l'Etat de droit, il a surtout demandé à ce que le déficit des comptes publics restent sous la barre des 3%  avec une progression de la croissance économique !

Le nouveau gouvernement n’a pas le choix, il devra réussir la ou les autres ont échoués !

L’observatoire de la Sentinelle RoumanIE – 05 janvier 2017 – Veille économique Roumanie

 

Mots clés - Meta tags : Roumanie, politique, nouveau gouvernement, cabinet Grindeanu, investitures des ministres, programme gouvernemental, feuille de route,

 

Source : www.jfcontact.ro Business Intelligence Solution - Appui aux entreprises en Roumanie - Veille et information – Investigation économique – Sécurité et gestion des risques

 

 

RoumanIE 2017 Blog observatoire veille information renseignement économique stratégique

RoumanIE 2017 Blog observatoire veille information renseignement économique stratégique

Partager cet article

Repost 0
Published by Sentinelle RoumanIE Sentinelle RoumanIE - dans Divers Roumanie 2017
commenter cet article

commentaires